Les couleurs du printemps

A l’orée du jour naissant, où les eaux claires s’habillent de pourpre et de doré, né le vrai soleil. Offert en mariage vers la divine lune, il révèle les fleurs lointaines échouées sur le rivage, belles et douces, ravissantes de beauté éternelle oubliée… Alors vient le prince, depuis l’aurore des eaux saintes, né de la nuit, il titube de joie enfantée en la demeure éternelle, sainte de sa pureté, il enfante de nouveau le saint amour.

Les clés du ciel se dévoilent, le peuple des nuages vient révéler la splendeur de leurs retrouvailles, leur saint amour annonçant l’arrivée de l’ère nouvelle, la nouvelle beauté éternelle s’expansant au fil des flots, au delà des rivages lointains, où se dessine l’île éternelle, aux peintures de saints velours, chatoyants de couleurs naissantes et pastel.

Naissent de nouvelles couleurs en notre ciel, naissent de nouvelles danses en nos coeurs, naissent de nouveaux chants en nos âmes, à l’orée du jour où naissent les plus belles oeuvres, celles offertes par les saintes mains, en la divine lumière, celles des divinités éternelles portant le saint amour, en la divine couleur universelle, celles ranimant les amours éternels sur Terre.

« Ils s’aimeront jusque dans l’éternité des âges lumière et feront pleuvoir des arc en ciel d’amours naissantes à chaque coin de rue. Ils réanimeront les villes obscures de leur saint amour éclatant et scintillant de joie. Le doré ornera les trottoirs et les oiseaux les porteront vers l’ouverture des nouvelles portes éternelles, celles qui mènent au paradis, sur la divine route du printemps éternel…

Les sirènes les accueilleront en leurs divins chants, les dauphins danseront leur joie de coeur, le peuple des baleines balayera la côte afin que leur amour puisse rayonner par delà les univers, jusqu’au coeur des terres lointaines. Leur amour atteindra les côtes et les terres qui ont perdu leur divine lumière…

Leur saint amour se faufilera au gré des voiliers transportant la lumière nouvelle, tous les océans renaitront, portées par les dauphins, aimées de tous les êtres marins. Ils s’en iront sur un bateau étoilé, portés par les saints vents fleuris des mers lointaines… »

Ils iront proclamer la bonne nouvelle : « Le printemps Eternel est de nouveau né en la sainte lumière ».

Le peuple habitant sous les eaux s’éveillent de leur saint amour, toutes leurs divines couleurs leurs sont redonnés. Les anges de la terre soufflent dans leurs trompettes, le monde vit de nouveau, en une grande et belle fleur de lotus, tel un doux coton se déployant sur la rosée du matin, telle l’étoile du matin, l’étoile de ma main, de ta main, de nos mains unies en un joyau éternel, portant la couleur de l’offrande éternelle, où mon corps témoignera du joyau.

Les marches de l’éternelle beauté se dévoilent, le bougainvillier est notre seul témoin. Il est le gardien des lieux, le passeur éternel perçant la divine lumière sur terre. Sa jarre le porte et l’élève, elle l’émerveille de toute la beauté qu’il incarne naturellement. Par la couleur de ses fleurs et la robustesse de son tronc, il est le seul témoin du saint passage…

Il est le seul témoin de ceux qui sont morts pour donner la vie, de celui qui s’en est allé pour offrir sa plus belle fleur, pour offrir sa sainte fleur au bien aimé choisi par la divine main éternelle. Il est le corps pour offrir en partage la joie perdue et dérobée, il est le nouveau souvenir joyeux d’un devenir de couleurs et de fleurs nouvelles, ressuscitant en un sol aride et mort.

Il est la beauté rendue à celui qui l’a perdu au coeur des ténèbres de la vie, loué en l’esprit saint, divin et sauvage, il devient sa propre splendeur en mouvement, tout en restant immobile, calme et serein, ancré en sa jarre éternelle.

Il rayonne le temps qui passe, la beauté dévoilée en plein coeur du chaos. Il révèle les mystères des divinités, offre les trésors perdus aux habitants, soigne et protège toutes les saintes fleurs de l’île éternelle, forge les guerriers de coeur, les fils de l’éternelle beauté semant les graines de l’amour. Il les forgent et les protègent en son étreinte chaleureuse, pour l’éternité.

Il est le gardien de la propriété, il veille et veillera toujours, en la divine sainte lumière. Il veille et garde, il est l’élu roi de la demeure éternelle. Il a reçu le joyau, il fait passer, il fait passer, passer le temps… Il est l’ange de l’éternel, de l’éternelle beauté restée implantée, là en plein centre de la jarre, de la jarre éternelle, protégeant les eaux saintes de la maison.

Nous entendons chanter la gloire du grand seigneur, du grand prince de l’orient, le noble et courageux serviteur du saint amour, le messager des Dieux de l’Olympe. Le peuple chante déjà le retour du nouveau soleil…

La porte du lion, offerte au Roi Soleil, est de nouveau enfantée par la sainte lumière, passe les nuits des ténèbres… Les clairons des églises chantonnent, les eaux sacrées renaissent au clair de lune, dans le chant du saint amour célébrant les nouveaux mariés, le nouveau couple lumière, solennel et grand, choisi par la sainte main divine universelle, afin de célébrer la venue du nouveau soleil sur Terre.

Les montgolfières s’envolent dans le nouveau ciel naissant, elles éclairent de leurs saintes lumières les chemins difficiles et bien trop caillouteux pour les enfants du soleil. Elles accueillent les enfants en leur divine lumière et les emmènent sur les champs fleuris déjà enfantés par le nouveau soleil. Elles libèrent les opprimés, allègent les affligés et guérissent les malades.

Ce sont les saintes étoiles des hautes sphères lumière annonçant le nouveau commencement qui résonnent dans le ciel, au rythme dansant du feuillage des arbres… Nous entendons les clochettes de lumière de tous les lutins joyeux apportant le nouveau soleil aux habitants, aux êtres destinés à recevoir le saint amour…

Le nouveau soleil est déjà présent en nos coeurs, il chante l’air de la libération, de la délivrance des âmes lumière et des enfants du soleil.



(ce texte peut être partagé en citant la page source merci)

2 réflexions sur « Les couleurs du printemps »

  1. Merci beaucoup Anne, qu’elle beau message d’amour Renaissant de ces cendres.
    Je m’appraites à changer de vie et à vivre cela…
    Avec Amour et Gratitude
    🙏💖Eliame

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s