Tout là haut

Une veille sur la ville, depuis les hautes sphères, les êtres marins derrière le dos, les lignes aériennes se déployant au dessus de nos têtes, la cité bleue éternelle devant soi, le Temple d’Or… l’Etoile de Sion révélée, réjouissante au milieu des Cieux…

Véritable paradis terrestre, le plus grand rêve de l’âme, l’incarnation de son plus grand souhait éternel, celui prononcé devant Dieu, l’inaccessible rencontre du fruit divin révélé, reçu et déployé… donnant la véritable saveur de Dieu.

L’apparition de l’arbre de la connaissance, l’accès au livre des Mystères de Dieu, trônant devant Soi, flottant dans le ciel, se dévoilant page par page… l’Être au nombril déployé faisant son entrée au Royaume des Cieux, sur la Terre comme au Ciel…

Le paradis révé des érudits, les plus grandes divinités et plus grands héros de la création prenant l’apparence de nuages à la forme étonnante. Les dragons des plus hauts Cieux toquant à notre fenêtre et s’installant sur notre terrasse. Nous les accueillons à la mesure du nombre de jours composant une année, ce sont eux qui écrivent l’Histoire.

Les Grands Maîtres, ceux que l’on ne voit pas, ceux présents dans le vent et dans l’arbre, ceux postés sur notre balcon les soirs de luttes. Le soleil éclairant les jours bleus, la lune comme meilleure compagne, la danse des étoiles à perte de vue sur le toit des immeubles…

C’est toute une vie qui se déploie sur le haut des villes, sur le toit des immeubles il existe une autre Terre. L’instant précis où les plus grandes divinités se rencontrent et forgent le Monde, où l’espace temps des Grands Maîtres se déploie et offre à leurs apprentis les plus beaux joyaux de toute la création.

Ici et là, où tout un monde se déploie… Le monde des oiseaux et de l’air, un monde aérien infini, intemporel, où la brise marine y vient de temps en temps s’y poser. Ici et ailleurs, où le passé, le présent et le futur forment une roue infinie se transfigurant en un rythme inefable.

Le monde des livres vivants et des histoires imaginaires se révélant dans le monde physique, empruntant la meilleure voie tangible, offrant la plus belle forme à la Terre. Nous sommes transportés dans les airs, toujours sur Terre mais légers comme la brise du matin et les douces alisées du soir.

De nombreux êtres habitent le toit des immeubles et dansent depuis les hautes cimes des arbres, ils transportent toujours de précieux messages… Nous voyons toutes les dimensions s’entreposer et les couloirs spatiotemporels se déployer à perte de vue…

Nous pouvons déplacer les étoiles et encoder le ciel de nouvelles couleurs, nous ne faisons qu’un avec le soleil et les intempéries. Quand le vent souffle, il nous emporte dans sa tourmente, alors nous l’embrassons et lui ouvrons grand les bras afin de le calmer et le laisser s’exprimer, puis passer…

Quand la pluie arrive, nous l’accueillons comme notre nouvel enfant, nous pouvons embrasser le soleil de plus près et se laisser bercer par la lune…

Depuis le toit des immeubles, nous entendons mieux le chuchotement des étoiles et les arbres nous rejoignent pour la danse éternelle que nous offrons à toute la création les jours de célébrations. Les jours fériés nous sont plus calmes alors que la foule vogue dans les rues bruyantes, nous surplombons le ciel serein.

La vie est une mélodie sur le toit des immeubles, les alarmes retentissent mais ne nous atteignent pas. L’inspiration nous est donné du ciel, elle rejoint notre corps et nous l’offrons à la Terre. Il nous suffit d’emprunter l’escalier, descendre quelques étages et nous voilà de nouveau sur la Terre où nous lui offrons tout l’amour que nous avons reçu du ciel.

Vivre sur le toit des immeubles est une véritable aventure, merveilleuse et inoubliable… La vie peut devenir fantastique et se transformer en un champ de créations infinies. Nous ne pouvons tomber, le Ciel nous soutient et la Terre nous rattrape.

Des filaments étoilés se déploient de nos doigts, nous façonnons le ciel afin qu’il redevenienne à sa plus belle image, celle jamais imaginée, celle jamais connue, afin de voir le ciel en vérité et le révéler de nouveau au monde entier.

Du vertige nous en faisons un Force d’appui et d’élan, depuis les hauteurs, le cosmique se révèle à nous, nous formons une seule et même communautée d’oiseaux. Des ailes se déploient sur notre dos, notre vision s’élargie, toutes les dimensions nous sont accessibles, nous sautons dans le temps et traversons les espaces à la vitesse du ciel.

Depuis le toit des immeubles l’oeuvre divine est plus facile à enfanter et à offrir. C’est une histoire d’amour éternelle, une rencontre avec la vie divine, sur Terre… Un savant mélange de Divinités et de Puissance Terre formant le sel de Dieu.

Nous devenons le grain de sel, la pépite de Dieu postée sur le toit des immeubles, au milieu des Grands Maîtres. Tout petit, nous sommes face à l’immensité, dans l’immensité de Dieu et l’éternité du ciel, sur Terre… Aux côtés des plus grandes créatures des mondes et des univers.

L’expérience est sensationnelle, enivrante et exponentielle. Nous sommes nus dans le monde, tels des danseurs cosmiques offrant leurs vies, leurs corps et leurs plus belles chorégraphies aux cimes des arbres, postés en plein coeur du monde…

Vivre sur le toit des immeubles est une expérience, nous avons besoin de le vivre au moins une fois pour le ressentir et incarner le ciel sur Terre.

Vivre sur le toit des immeubles est un mariage à sensations fortes ressemblant aux montagnes russes de notre enfance, un voyage doux et continuel où certains sauts quantiques nous transpercent les oreilles, le coeur et le ventre…

Vivre sur le toit des immeubles est une expérience à 1000 à l’heure mais au ralenti… où tout défile, tournoie, se côtoie, s’embrasse, se dit bonjour et aurevoir simultanément.

Vivre sur le toit des immeubles, c’est devenir la perle du temps éternel, incarner l’espace temps lui même, où le temps se font dans l’espace, devenant infinitude constante, incarnée et reconnue dans le corps de chair. L’état de béatitude peut se vivre et s’accueillir avec plus de facilité, perché tout là haut dans le ciel avec les oiseaux…

Ce doit être une sacrée expérience que de vivre sur l’eau et ne faire qu’un avec l’océan… Une fois l’expérience du ciel reçue, une sage voix nous dit que nous pouvons nous ouvrir à l’expérience de la vie sur l’eau et s’offrir tout entier au grand amour que l’océan souhaite nous donner… Ce doit être une déferlante de joie pour le coeur, que de vivre sur l’eau, au milieu de l’océan infini…

Merci Ciel, Merci Océan, Merci Vent, Merci Feu, Merci Terre, Merci Ether

~ ~ ~

Beautilfull Epic Music from High Skies https://www.youtube.com/watch?v=YN_D42JF6C8

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s